Quels services mettre en place dans la copropriété ?

Au sein de la copropriété, de nombreux services peuvent être sous-traités à d’autres entreprises. Du nettoyage des parties communes à l’entretien des espaces verts en passant par les contrats avec les sociétés de maintenance des ascenseurs, la liste peut être longue. Pour la copropriété, il s’agira pour chacune de ses thématiques, de trouver une solution satisfaisante à un prix intéressant.

Retour vers : Gestion de la copropriété

Le syndic comme garant des services au sein de la copropriété

En matière de services, les copropriétaires sont décisionnaires. Afin de conserver un minimum de transparence et une atmosphère paisible pour la copropriété, ce genre de décisions restent soumises au vote des copropriétaires en assemblées générales à la majorité absolue (50 % + 1 voix des présences ou des personnes représentées). Dès que la décision est votée en assemblée générale, le syndic est chargé de la mise en place du contrat et du suivi des prestations.

Pour le choix des services, la règle d’or reste en vigueur : il faut comparer les devis. Ce travail à mener en amont va permettre à chaque copropriétaire de choisir en fonction d’un grand nombre d’éléments (prix, qualité des services proposés, récurrence, …).

A l’inverse d’un syndic bénévole, les syndics professionnels offriront à la copropriété une meilleure connaissance des prestations et de leur coût et seront en mesure de proposer les services adaptés en fonction des spécificités de chaque copropriété.

Le service de conciergerie

Ils sont le plus utile dans des immeubles ou des groupements d’immeubles de grande taille. En effet, les charges que font peser un concierge sur une petite copropriété sont bien trop élevées pour que celle-ci puisse en supporter le coût financier.

Le concierge est engagé par la copropriété et lié à elle par un contrat de travail. Sont inclus dans ce contrat de travail, les éléments suivants :

- Une conciergerie qui est un avantage en nature

- Le salaire du concierge

De façon générale, le concierge est en charge de la surveillance de l’immeuble et de toute autre dépendance rattachée. Il en assure également la sécurité.

Gérer l’entretien de la copropriété

Il est également possible d’opter pour d’autres solutions d’entretien. Elles peuvent être mises en place pour pallier à l’absence d’un concierge ou encore en complément de la mission de celui-ci.

Pour l’entretien des communs, l’association des copropriétaires pourra engager un homme ou une femme de ménage. Si cette personne est engagée directement par l’association des copropriétaires, il est primordial que l’ACP souscrive une assurance gens de maison afin de se couvrir, mais aussi de protéger la personne engagée en cas d’accident de travail.

Une autre solution consiste à passer un contrat avec une entreprise de nettoyage. Le contrat devra clairement stipuler les prestations incluses dans le forfait ainsi que la fréquence de celles-ci. Enfin, une agence locale pour l’emploi, utilisant le système de chèques ALE, pourra être mandatée pour l’entretien des parties communes de l’immeuble. Les parties privatives sont exclues du dispositif.

Les services annexes

Les copropriétaires, via le syndic, pourront décider d’autres services à inclure comme la réception du courrier ou des colis, la possibilité de mettre en place un composte ou des poubelles de tri au sein de l’immeuble, ou encore, l’entretien espaces verts de la copropriété.

La nomination d’un concierge répond bien souvent à de nombreux services annexes. Pour les plus petites copropriétés ne pouvant se permettre d’embaucher un concierge, il peut être judicieux de choisir les services « à la carte » en comparant les devis d’entreprises spécialisées.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour permettre entre autre d'enregistrer vos préférences de langue, de naviguer de façon plus fluide ou encore de collecter les statistiques d'utilisation du site.

Lire notre politique OK