9 août 2021

Les objets connectés sont devenus en quelques années la norme dans de nombreux logements, facilitant notre quotidien. C’est aujourd’hui au tour des copropriétés de se digitaliser pour bénéficier de nombreux avantages. Mais les objets connectés peuvent parfois présenter des risques pour votre sécurité.

Les objets connectés au service du quotidien

La domotique est l’ensemble des installations électroniques, informatiques et technologiques qui facilitent le contrôle des équipements de la maison. Les différents objets sont appelés objets connectés. L’utilisation de plus en plus fréquente des assistants vocaux a permis de centraliser le contrôle de tous ces objets. La domotique intervient dans divers domaines, par exemple :

Sécurité du logement

Caméras, détecteurs de mouvement, enregistrement des entrées et sorties ou serrures connectées permettent de surveiller votre logement de l’intérieur comme de l’extérieur et de dissuader les intrus. De plus, détecteurs de fumées ou de monoxyde de carbone et alarmes incendie connectés peuvent vous aider à prévenir les risques d’incendie ou d’intoxication.

Maîtrise de l’énergie

Des programmateurs peuvent ajuster votre chauffage à vos besoins et des solutions intelligentes vous permettront de faire des économies d’énergie en ne chauffant que quand c’est nécessaire dans chaque pièce. De même pour l’éclairage.

Confort

Certaines tâches comme l’ouverture des volets, des velux, l’arrosage du jardin, l’écoute d’une musique particulière ou l’extinction des lumières peuvent être automatisées pour vous faciliter la vie. De nouveaux objets connectés se développent come le réfrigérateur 2.0 qui permet de repérer ce qu’il y a acheter ou de proposer des recettes en fonction de ce qu’il y a de disponible.

Intérêt de la domotique au niveau des copropriétés

Les objets connectés peuvent être mis au service des copropriétés, ouvrant un nouveau marché, l’immotique (contraction d’immeuble et domotique). Le but est de centraliser la gestion de l’immeuble pour optimiser ses équipements et sa sécurité.

Certaines fonctions sont les mêmes que celles des logements individuels : réduire la consommation d’énergie et d’électricité dans les parties communes, améliorer la sécurité de l’immeuble. Mais il est possible d’aller plus loin.

On peut mettre en place des répartiteurs de frais de chauffage (RFC), des boitiers électroniques reliés à des sondes installées sur les radiateurs individuels. Ils permettent de détecter la consommation réelle de chaque logement tout en bénéficiant des avantages du chauffage collectif, et donc d’avoir une facturation plus juste et plus responsable. De même pour l’eau ou le gaz.

Les ascenseurs peuvent eux aussi devenir intelligents grâce à des capteurs qui préviennent qu’une maintenance est nécessaire. Des pannes sont ainsi être évitées en faisant réparer les parties défaillantes en amont.


Les dangers possibles des objets connectés

Un des dangers majeurs lié aux objets connectés est la vulnérabilité face à la cybercriminalité. En effet, chaque objet connecté est relié à internet et représente une porte d’entrée pour entrer dans votre réseau. Il est donc important de vérifier la fiabilité des objets que vous achetez, ils doivent utiliser un cryptage sûr.

Un autre problème du tout connecté peut arriver lors de pannes d’électricité ou de pannes d’internet. Si tout est centralisé par internet, vous risquez de ne plus pouvoir commander l’ouverture de la porte d’entrée par exemple. Il est donc important d’anticiper ce problème en ayant d’autres options possibles.

Enfin, certains pointent le risque pour la santé d’être exposés à trop de radiations, particulièrement pour les personnes électro sensibles.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour permettre entre autre d'enregistrer vos préférences de langue, de naviguer de façon plus fluide ou encore de collecter les statistiques d'utilisation du site.

Lire notre politique OK