27 Jan 2021

Le RGIE (Règlementation Générale des Installations Électriques) 2020, publié en octobre 2019, est entré en vigueur le 1er juin 2020. Il détermine les normes à respecter en matière d’électricité.

Qui est concerné par le RGIE ?

Pour les installations domestiques, le RGIE 2020 concerne :

  • - Les installations électriques postérieures au 1er octobre 1981 et n’ayant pas subi de modification
  • - Les demandes de renforcement de la puissance de raccordement au réseau
  • - Les logements mis en vente

Après avoir réalisé des travaux de mise aux normes, un certificat valable 25 ans est délivré.

Nouveautés

De nouveaux points de contrôle et de sécurité ont été ajoutés. Un des buts était de se mettre en phase avec les normes européennes. Les modifications touchent essentiellement les mesures préventives contre l’incendie, les contrôles électriques et les schémas.

Le RGIE 2020 se décline en 3 livres :

  • - Livre 1 : installations à basse tension et à très basse tension (ne dépassant pas 1000 V en courant alternatif et 1500 V en courant continu)
  • - Livre 2 : installations à haute tension
  • - Livre 3 : installations pour le transport et la distribution de l’énergie électrique. Il concerne le gestionnaire de réseau.

Quels changements pour les copropriétés ?

  • Les parties communes d’un immeuble (couloirs, hall, parkings…) sont considérées comme installations domestiques et nécessitent un contrôle tous les 25 ans. Pas de changement pour ce point. Par contre, les locaux techniques des parties communes (chaufferie, machinerie de l’ascenseur…) sont désormais assimilés à des installations électriques non domestiques qui doivent être contrôlés tous les 5 ans. Il faut donc maintenant faire rédiger deux rapports différents, l’un domestique et l’autre tertiaire et ne pas oublier de faire contrôler tous les 5 ans les installations électriques non domestiques.

  • Dans les lieux accessibles au public, les portes d’un tableau électrique ou les portes d’accès aux locaux du service électrique doivent disposer d’une serrure de sécurité. Cet élément était déjà dans le RGE. La nouvelle version précise la notion de serrure de sécurité. Une serrure pouvant être ouverte avec une clé universelle ou être ouverte facilement avec un outil à main n’est pas acceptée dans le nouveau RGE.

  • Les documents à fournir pour le contrôle d’une installation électrique non domestique sont plus nombreux. Vous devez fournir :
      • les schémas des circuits
      • les plans de position
      • les plans de position des prises de terre
      • les documents des influences externes.

Concernant les installations électriques réalisées avant le 1er juin 2020, il est toléré de ne présenter qu’un plan schématique ou d’une description de l’installation électrique.

      • - Les tableaux des installations électriques non domestiques doivent disposer d’un repérage individuel indiquant le numéro d’identification du tableau et un certain nombre d’éléments comme la tension, le schéma de mise à la terre…
      • - Il faut fournir une liste des zones d’évacuation pour les parties communes d’un immeuble. Ces zones sont les passages utilisés par les personnes pour sortir en lieu sûr en cas d’incendie.

By continuing your visit to this site, you accept the use of cookies to allow, among other things, to record your language preferences, browse more fluidly or to collect statistics on the use of the site.

Read more OK